Les grandes Marées et leurs Secrets

Publié le par Graine D'Océan

Lundi 30 septembre 2019 :

Sortie Locqueltas (Larmor), Coef 115

Temps humide et 100 pieds motivés ...

Non pas pour Découvrir les Trésors de la Biodiversité Marine de l'Estran,

Mais pour rafler avec ardeur de nombreuses VIES bien innocentes !!!

 

Quant à Graine d'Océan, elle est de sortie aujourd'hui car cette marée d'Equinoxe peut révéler bien des Secrets !!!

Et compter en même temps le nombre de pieds !!!

Jean-Yves, Elisabeth et Christian, Mona et un ami, Lysiane et Pierre composent, aujourd'hui, la petite équipe de ...  Graine d'Océan Jean-Yves, Elisabeth et Christian, Mona et un ami, Lysiane et Pierre composent, aujourd'hui, la petite équipe de ...  Graine d'Océan

Jean-Yves, Elisabeth et Christian, Mona et un ami, Lysiane et Pierre composent, aujourd'hui, la petite équipe de ... Graine d'Océan

Voici quelques photos de nos méthodes d'observation du milieu :

Les grandes Marées et leurs Secrets Les grandes Marées et leurs Secrets
Les grandes Marées et leurs Secrets Les grandes Marées et leurs Secrets Les grandes Marées et leurs Secrets
  • Scruter la surface des rochers (c'est parfois du sport)
  • Rester attentif et patient devant toute Vie qui se manifeste
  • Utiliser une petite boîte de terrain juste le temps d'une photo
  • Ou pour noter les détails révélateurs de l'espèce
  • Une loupe pour observer les Vies fixées ...

La pêche à pied récréative, c'est aussi du sport mais voyons les pratiques :

Labourer et râtisser de grandes étendues, c'est mieux que creuser une tombe (hélas future demeure pour les innombrables organismes mis à découvert involontairement et asphyxiés), Labourer et râtisser de grandes étendues, c'est mieux que creuser une tombe (hélas future demeure pour les innombrables organismes mis à découvert involontairement et asphyxiés),

Labourer et râtisser de grandes étendues, c'est mieux que creuser une tombe (hélas future demeure pour les innombrables organismes mis à découvert involontairement et asphyxiés),

À 20 minutes de l'étale, 2 pêcheurs à 2 endroits différents : le pêcheur jaune creuse des trous non loin de la remontée de la mer tandis qu'on peut suivre l'autre pêcheur, à la trace des tranchées laissées derrière lui !!! Pêche plus responsable à gauche et plus meurtrière à droite d'autant plus qu'un seul seau (il y en a 2) suffit à une récolte raisonnée !!!À 20 minutes de l'étale, 2 pêcheurs à 2 endroits différents : le pêcheur jaune creuse des trous non loin de la remontée de la mer tandis qu'on peut suivre l'autre pêcheur, à la trace des tranchées laissées derrière lui !!! Pêche plus responsable à gauche et plus meurtrière à droite d'autant plus qu'un seul seau (il y en a 2) suffit à une récolte raisonnée !!!

À 20 minutes de l'étale, 2 pêcheurs à 2 endroits différents : le pêcheur jaune creuse des trous non loin de la remontée de la mer tandis qu'on peut suivre l'autre pêcheur, à la trace des tranchées laissées derrière lui !!! Pêche plus responsable à gauche et plus meurtrière à droite d'autant plus qu'un seul seau (il y en a 2) suffit à une récolte raisonnée !!!

Ce n'était qu'une parenthèse à notre sortie mais ces constats se vérifient régulièrement sur les différents sites que nous observons !

Revenons à nos secrets du jour :

  • clin d’œil sur la Faune qui gigote
Les Crevettes des herbiers (Hippolyte varians) peuvent changer de couleur mimétiquement mais apparemment dans du plastique, ça ne marche pas !!!Les Crevettes des herbiers (Hippolyte varians) peuvent changer de couleur mimétiquement mais apparemment dans du plastique, ça ne marche pas !!!
Les Crevettes des herbiers (Hippolyte varians) peuvent changer de couleur mimétiquement mais apparemment dans du plastique, ça ne marche pas !!!Les Crevettes des herbiers (Hippolyte varians) peuvent changer de couleur mimétiquement mais apparemment dans du plastique, ça ne marche pas !!!

Les Crevettes des herbiers (Hippolyte varians) peuvent changer de couleur mimétiquement mais apparemment dans du plastique, ça ne marche pas !!!

Les Crevettes sont difficiles à photographier dans leur milieu naturel,

la boîte de terrain permet de voir les détails et de réaliser une meilleure photo !

Un couple d'Etrilles (Necora puber) : " Viens là ma douce que je t'attrappe et on ne bouge plus" dit le mâle ! Position tenue jusqu'à la mue de la femelle ... celle-ci devenue alors vulnérable et innofensive, sera fécondée !!!Un couple d'Etrilles (Necora puber) : " Viens là ma douce que je t'attrappe et on ne bouge plus" dit le mâle ! Position tenue jusqu'à la mue de la femelle ... celle-ci devenue alors vulnérable et innofensive, sera fécondée !!!

Un couple d'Etrilles (Necora puber) : " Viens là ma douce que je t'attrappe et on ne bouge plus" dit le mâle ! Position tenue jusqu'à la mue de la femelle ... celle-ci devenue alors vulnérable et innofensive, sera fécondée !!!

Jolie Galathée noire (Galathea squamifera) : cette fois, c'est nous qui l'avons attrapée et hop! dans la boîte en compagnie d'un crabe Porcellane (Porcellana platycheles) au petit corps bien velu et d'un Syngnathe (Nerophis lumbriciformis) ... Les 3 seront remis en liberté après la photo.Jolie Galathée noire (Galathea squamifera) : cette fois, c'est nous qui l'avons attrapée et hop! dans la boîte en compagnie d'un crabe Porcellane (Porcellana platycheles) au petit corps bien velu et d'un Syngnathe (Nerophis lumbriciformis) ... Les 3 seront remis en liberté après la photo.

Jolie Galathée noire (Galathea squamifera) : cette fois, c'est nous qui l'avons attrapée et hop! dans la boîte en compagnie d'un crabe Porcellane (Porcellana platycheles) au petit corps bien velu et d'un Syngnathe (Nerophis lumbriciformis) ... Les 3 seront remis en liberté après la photo.

Un macropode camouflé avec des morceaux d'algues : là vous le voyez alors que parmi les algues, c'est un jeu de patience ou un coup de chance ! A droite, un crustacé isopode, famille des Sphaeromatidés, peut-être Dynamene bidentata mâle ?Un macropode camouflé avec des morceaux d'algues : là vous le voyez alors que parmi les algues, c'est un jeu de patience ou un coup de chance ! A droite, un crustacé isopode, famille des Sphaeromatidés, peut-être Dynamene bidentata mâle ?

Un macropode camouflé avec des morceaux d'algues : là vous le voyez alors que parmi les algues, c'est un jeu de patience ou un coup de chance ! A droite, un crustacé isopode, famille des Sphaeromatidés, peut-être Dynamene bidentata mâle ?

  •  Une Faune un peu plus stable
Les Helcions (Patella pellucida) sont des petits gastéropodes joliment ornementés de lignes bleues sur la coquille. Par contre, ces créatures d'apparence séduisante font de gros dégâts parmi les grandes Laminaires : brouteurs très actifs, ils y creusent leur loge, se délectent par la même occasion et ainsi les fragilisent !

Les Helcions (Patella pellucida) sont des petits gastéropodes joliment ornementés de lignes bleues sur la coquille. Par contre, ces créatures d'apparence séduisante font de gros dégâts parmi les grandes Laminaires : brouteurs très actifs, ils y creusent leur loge, se délectent par la même occasion et ainsi les fragilisent !

 Il nous a fallu beaucoup de temps pour savoir qui se cache sous cette pierre car la chose s'enfonce rapidement dans le sable ! Il s'agit d'un ver annélide sédentaire qui déploie ses tentacules (et branchies) rose-rouge en quête de nourriture et pour respirer ! Son nom : Cirratulus cirratus, du moins on espère !!!

Il nous a fallu beaucoup de temps pour savoir qui se cache sous cette pierre car la chose s'enfonce rapidement dans le sable ! Il s'agit d'un ver annélide sédentaire qui déploie ses tentacules (et branchies) rose-rouge en quête de nourriture et pour respirer ! Son nom : Cirratulus cirratus, du moins on espère !!!

  • Une faune fixée très particulière
Les grandes Marées et leurs Secrets Les grandes Marées et leurs Secrets
Les grandes Marées et leurs Secrets Les grandes Marées et leurs Secrets

Les Bryozoaires sont des animaux sessiles, coloniaux, filtreurs de micro-organismes (phytoplancton et bactéries).

Les colonies présentent des formes différentes selon les genres et se développent sur des supports variés.

Photo 1 à gauche : Membranipora membranacea => plaque calcaire encroûtante sur Laminaire (on dirait un napperon de dentelle !)

Photo de droite : zoom sur les logettes habitées chacune par un individu (ou zoïde) visible uniquement au microscope

Photo 2 à gauche : Schizoporella unicornis => plaque encroûtante calcaire sous une pierre, à contour irrégulier

Photo de droite : zoom sur les zoïdes d'aspect totalement différent.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'épave du site de Locqueltas est un support formidable pour des centaines d'espèces sessiles (=qui vivent fixées).

Il est dans notre programme 2020 de toutes les compter mais, aujourd'hui, nous nous contenterons de vous présenter quelques belles espèces qui y ont élu domicile :

Animaux primitifs : les Spongiaires, ici 2 Subérites oranges dans un recoin de l'épave et reconnaissables à leur forme ronde et à la présence d'un unique oscule (orifice exhalant)Animaux primitifs : les Spongiaires, ici 2 Subérites oranges dans un recoin de l'épave et reconnaissables à leur forme ronde et à la présence d'un unique oscule (orifice exhalant)

Animaux primitifs : les Spongiaires, ici 2 Subérites oranges dans un recoin de l'épave et reconnaissables à leur forme ronde et à la présence d'un unique oscule (orifice exhalant)

Chaque centimètre de l'épave est  conquis : parmi toutes les espèces conquérantes, voici 3 Ascidies (embranchement des Tuniciers) : venue du Japon, une Ascidie japonaise (Styela clava). Les 2 suivantes nous laissent perplexes : peut-être un groupe de Cione (Ciona intestinalis) même si le liseret jaune caractéristique des siphons n'apparaît pas sur la photo. Et Ascidie rectangulaire (Ascidia virginea) pour la dernière ?
Chaque centimètre de l'épave est  conquis : parmi toutes les espèces conquérantes, voici 3 Ascidies (embranchement des Tuniciers) : venue du Japon, une Ascidie japonaise (Styela clava). Les 2 suivantes nous laissent perplexes : peut-être un groupe de Cione (Ciona intestinalis) même si le liseret jaune caractéristique des siphons n'apparaît pas sur la photo. Et Ascidie rectangulaire (Ascidia virginea) pour la dernière ?Chaque centimètre de l'épave est  conquis : parmi toutes les espèces conquérantes, voici 3 Ascidies (embranchement des Tuniciers) : venue du Japon, une Ascidie japonaise (Styela clava). Les 2 suivantes nous laissent perplexes : peut-être un groupe de Cione (Ciona intestinalis) même si le liseret jaune caractéristique des siphons n'apparaît pas sur la photo. Et Ascidie rectangulaire (Ascidia virginea) pour la dernière ?

Chaque centimètre de l'épave est conquis : parmi toutes les espèces conquérantes, voici 3 Ascidies (embranchement des Tuniciers) : venue du Japon, une Ascidie japonaise (Styela clava). Les 2 suivantes nous laissent perplexes : peut-être un groupe de Cione (Ciona intestinalis) même si le liseret jaune caractéristique des siphons n'apparaît pas sur la photo. Et Ascidie rectangulaire (Ascidia virginea) pour la dernière ?

Certaines espèces sessiles sont difficiles à identifier hors de l'eau.

D'autres grandes marées nous permettront d'approfondir nos recherches.

L' animal, une fois identifié, est plus vite repérable les fois d'après !!!

Le pan de l'épave est recouvert de bijoux : les Corynactis aux vives couleurs (rose, mauve, vert ...), Anémones-bijoux qui, ouvertes, resplendissent sous l'eau !
Le pan de l'épave est recouvert de bijoux : les Corynactis aux vives couleurs (rose, mauve, vert ...), Anémones-bijoux qui, ouvertes, resplendissent sous l'eau ! Le pan de l'épave est recouvert de bijoux : les Corynactis aux vives couleurs (rose, mauve, vert ...), Anémones-bijoux qui, ouvertes, resplendissent sous l'eau !

Le pan de l'épave est recouvert de bijoux : les Corynactis aux vives couleurs (rose, mauve, vert ...), Anémones-bijoux qui, ouvertes, resplendissent sous l'eau !

Parmi les Corynactis et les petites Moules (peut-être bien Modiola phaseolina) et bien d'autres ... voici l'Anémone Oeillet de mer (Metridium dianthus)

Parmi les Corynactis et les petites Moules (peut-être bien Modiola phaseolina) et bien d'autres ... voici l'Anémone Oeillet de mer (Metridium dianthus)

Sur le chemin du retour, quelques autres Anémones :

- Dalhia de mer (Urticina felina) avec sa colonne recouverte de débris coquilliers

- Anémone Gemme (Aulactinia verrucosa) à colonne verruqueuse

- Enfoncée dans le sable vaseux : une Sargatie mais laquelle ? Cereus pedonculatus ou Sargatia troglodytes ?

Rencontre avec un habitué de la côte, échanges sur la situation critique des ressources naturelles

Rencontre avec un habitué de la côte, échanges sur la situation critique des ressources naturelles

Cette grande marée d'Equinoxe a réuni bien des êtres différents :

  • des accrocs à la pêche récréative sans foi ni loi
  • des pêcheurs consciencieux parés d'un petit panier destiné à une petite récolte familiale
  • des "anciens" qui parlent de la pêche du bon vieux temps en s'attristant du devenir de cette petite pêche locale
  • des personnes, enfin, qui cherchent ce qui ne finit pas dans les assiettes
  • qui se préoccupent de la VIE de l'Estran
  • qui s'attachent à ouvrir grands leurs yeux sur :

des milliers de petits êtres vivants ...

CONCLUSION

Le secret d'une grande marée :

dévoiler ses richesses naturelles

  pour donner un sens à ce mot de notre vocabulaire :

LA BIODIVERSITÉ

sadIl ne tient qu'à nous de ne pas le supprimer !!!crying

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article